Club de prospective Métrologie du quotidien - Conférences 2006 - 2009

La mesure : réalité, modèle, ou illusion ? par Marc E. HIMBERT, Professeur au Conservatoire national des arts et métiers, Directeur scientifique du laboratoire commun de métrologie LNE-CNAM

L’objectif de l’exposé est de mettre en évidence le rôle croissant de la mesure dans les activités industrielles et sociétales, et d’esquisser quelle évolution des concepts et des moyens déployés permettrait d’accroître, lorsque c’est nécessaire, la confiance dans les résultats de mesure. Sur le plan scientifique comme pour les applications traditionnelles, en incluant les nouveaux champs de mesure, on peut se demander si les modes de représentation de la réalité auxquels permettent d’accéder aujourd’hui les outils disponibles sont susceptibles de conduire à une perception des phénomènes véritablement plus pertinente.

Mercredi 25 mars 2009 à 17h45  à l'ISEP - 28, rue Notre Dame des Champs - Paris 6ème

Voir la conférence

Les mesures dans notre vie de tous les jours : valeur et limites de la métrologie par Bernard ATHANE, Président de l'association Métrodiff

Les mesures sont devenues une partie inhérente de notre vie. Notre santé, nos achats, notre sécurité sont largement tributaires de mesures. Certaines performances sportives se mesurent en centièmes de seconde. Nos industries, notre agriculture exigent des moyens de mesure de plus en plus performants. Mais que vaudraient ces mesures si l’on ne pouvait avoir confiance en leurs résultats ? La métrologie, science et pratique de la mesure, rempli ce besoin par diverses actions telles que les étalonnages, l’accréditation ou la réglementation. Cependant, l'efficacité de ces actions n'est pas toujours optimale. On peut par ailleurs être tenté d’appliquer les techniques de la métrologie à des domaines autres que ceux des grandeurs physiques, chimiques ou biologiques mais ces efforts ne sont pas toujours probants

.Mercredi 17 décembre 2008 à 17h45  à l'ISEP - 28, rue Notre Dame des Champs - Paris 6ème

Voir la conférence

"Métrologie et société, de l'histoire à la prospective" par Marie-Ange COTTERET, Dr en sciences de l'éducation

Les concepts de base de la métrologie mésopotamienne sont encore ceux qui régissent l'infrastructure métrologique de nos sociétés actuelles. L'organisation métrologique est un nœud complexe dans toute organisation sociale. Plusieurs configurations se répètent à travers le temps. La pression entre les groupes sociaux est constante. Régulièrement, les marchands et les dominants cherchent, sous des formes diverses et renouvelées, à modifier les étalons pour servir leurs intérêts. Par exemple, pour les marchands, les turpitudes des meuniers et des boulangers font l’objet de nombreuses anecdotes. Quant aux dominants, ils manipulaient les mesures pour augmenter les recettes fiscales. Avant la Révolution français, qui institua le système métrique, les populations rurales résistaient de leur mieux à la manipulation des mesures.

La demande pour qu’il n’y ai plus qu’une loi, un poids et une mesure sur tout le territoire est récurrente dans les cahiers de doléances. Aujourd'hui, la culture métrologique est insuffisante. Les gens sont à la merci des annonceurs qui organisent la désinformation par la sur-information. Les chiffres et les mesures sont utilisés comme outils de persuasion et de manipulation de l’opinion. En contre partie, à travers le temps, un phénomène tout aussi régulier apparaît, celui d'une tentative d'unification qui s'accompagne naturellement d'actions éducatives. Le premier système cohérent de métrologie, le système métrique décimal fut considéré comme un vecteur d'une égalité entre les citoyens, de fraternité entre les peuples et outil de libération des hommes. Considérer avec mesure les problèmes de notre siècle dont l'ampleur et la nouveauté posent des défis humains, technologiques, sociaux, philosophiques et spirituels jamais vus, c'est déjà donner à la culture métrologique actuelle sa place au centre du débat social.

Mercredi 6 juin 2007 à 17h45  à l'ISEP - 28, rue Notre Dame des Champs - Paris 6ème

Une Prospective de la métrologie scientifique en France et en 2020 par Mohamed EL GOURDOU, métrologue scientifique

La métrologie est la science de la mesure. C'est la capacité de faire des mesures en tout lieu, en tout temps et avec le consensus de tous. Elle touche tous les domaines de la vie. Elle est devenue un enjeu, invisible, mais vital pour tous les pays. L'instabilité que nous vivons aujourd’hui, la crise économique à l'échelle mondiale, les menaces de guerre, la mondialisation et la nature des défis auxquels nous avons à faire face, exigent une réflexion nouvelle pour s'intéresser au futur. Il n'y pas de réponses claires à toutes ces questions du futur mais il existe des méthodes de prospective pour nous aider à réfléchir dans cet univers incertain. La métrologie est présente à divers niveaux de la société, dans les entreprises, le commerce, l'environnement, la santé... Elle est une organisation légale, scientifique et technique, tant au niveau national qu'international.

Des études récentes dans divers pays ont montré son impact économique et social. La méthode des scénarios, utilisée en prospective, analyse les paramètres, les variables et les hypothèses pour construire quelques scénarios contrastés. Un des futurs possibles pourrait être une métrologie européenne, coordonnée et partagée.

Mercredi 29 novembre 2006 à l'ISEP - 28, rue Notre Dame des Champs - Paris 6ème